Lettre à Ludwig – 21

Posté par Serge Bénard le 2 septembre 2010

Les craintes que tu exposes, mon Cher Ludwig, méritent que l’on s’y attarde. Sincèrement, je ne pense pas qu’il y ait un danger quelconque à devenir maçon dans la France d’aujourd’hui. Mais je ne suis pas devin et je ne saurais engager l’avenir. Les régimes autoritaires sont, hélas, de toutes les époques. Par conséquent il serait téméraire de te promettre que rien ne changera, même si personne n’ose penser présentement au retour du barbarisme.

La dernière période durant laquelle les francs-maçons ont eu à souffrir la persécution fut durant la seconde guerre mondiale. Il y a actuellement des expositions sur le sujet. Il se peut aussi que certains maçons soient harcelés ou persécutés dans le cadre de leur vie professionnelle, si leur qualité vient à être découverte. Je pense t’avoir déjà entretenu de la discrétion à laquelle s’astreignent les francs-maçons. Si tu rejoins un jour leurs colonnes, je te rappelle ce conseil. C’est le droit et la liberté de chaque franc-maçon de se dévoiler comme tel aux yeux d’un ou de plusieurs profanes. Mais il y a une règle à ne jamais transgresser, c’est d’aller révéler la qualité d’un autre frère sans son assentiment. Il arrive que des écervelés (pas forcément jeunes) croient se faire valoir en donnant de telles informations. Sans doute n’ont-ils pas conscience de ce qu’ils affaiblissent l’un des leurs en l’exposant à son insu. Je comprends que le plus souvent, la révélation se produit dans un climat de confiance, mais ce n’est surtout pas une excuse.

L‘anti-maçonnisme est durablement installé dans beaucoup d’esprits. Si les Frères professent la tolérance pour eux mêmes et le monde profane, ils ne sont pas toujours payés de retour. J’oserai même avancer que c’est rarement le cas. Si comme moi tu as fait de l’internet ta principale source d’information, tu as peut-être constaté nombre de sites qui vouent la Franc-Maçonnerie aux gémonies. Puis-je citer Victor Hugo à ce propos ?

Le porc Vitellius roulait aux gémonies.

Escalier des grandeurs et des ignominies,

Bagne effrayant des morts, pilori des néants,

Saignant, fumant, infect, ce charnier de géants

Semblait fait pour pourrir le squelette du monde.

Des torturés râlaient sur cette rampe immonde,

Juifs sans langue, poltrons sans poings, larrons sans yeux…

Car dans la Rome antique, il s’agissait en effet d’un escalier au flanc nord-ouest du Capitole sur lequel on exposait les cadavres des suppliciés lesquels étaient ensuite traînés à l’aide de crocs jusqu’au Tibre. Ce n’est guère réjouissant, n’est-ce pas ? Pendant la seconde guerre mondiale, beaucoup de francs-maçons ont été déportés et leur sort ne fut guère plus enviable.

Donc tes craintes, si elles ne semblent plus justifiées, ne sont pas totalement infondées. Quand tu auras un moment de liberté, tu peux chercher dans les bonnes librairies les ouvrages anti-maçonniques : il pullulent. On pourrait sourire de leur bêtise, mais cette dernière va rarement sans la méchanceté, quand ce n’est pas la haine. Il suffit donc que des circonstances particulières attisent ces braises innocentes sous forme d’ouvrages pour qu’elles se transforment rapidement en incendie. Rappelons-nous comment l’Allemagne, ayant élu Hitler de la façon la plus démocratique, s’est trouvée emportée dans la tourmente nazie qui persécuta les juifs, mais aussi les communistes, les francs-maçons, les tsiganes et même des catholiques et des protestants.

Si prudence est mère de sûreté, appliquons-là dans le cas qui nous intéresse. La Franc-Maçonnerie, sous l’influence de ses clercs et de dignitaires peu éclairés malgré leurs titres, se veut depuis plusieurs décennies une société discrète plutôt que secrète, ce qu’elle fut jadis. Cette concession au monde profane ne nous a guère profité. Il est dangereux de faire entrer le loup dans la bergerie. Sous couvert de prosélytisme, les obédiences qui se sont complues dans cette démarche ont souvent à regretter l’aventurisme dont elles sont l’objet. Comment mieux nuire en effet à une obédience qu’en s’y infiltrant et en occupant des postes de direction ? Je crois savoir que tu es passionné par ce qui concerne le crime et l’espionnage. Il n’est donc pas nécessaire que je te fasse un dessin.

Laisser un commentaire

 

Malica: une candidature int... |
la vérité toute simple |
parcelle 53 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MAYACAT-ESOTERISME
| et l'école renaîtra
| Cérelles C'est Vous !